the small print informatique & parpaings

15août/090

Jolicloud, Internet Operating System

Après Mac OS X, Easy Peasy 1.1, je teste maintenant l'OS Jolicloud sur mon Akoya E1210.

jolicloud

Jolicloud, j'en entends beaucoup parler sur le Net, sur Twitter. Mais qu'a-t'il de différent des autres OS ?

Jolicloud est basé sur Ubuntu (déjà l'installation est la même), a le même look qu'Easy Peasy (au point que je m'étais demandé si je m'étais pas trompé de partition au 1er boot).

Ensuite "Jolicloud" pour un fonctionnement dit "en nuage" (cloud). C'est à dire que le stockage ou l'utilisation d'application ne se fait pas sur la machine mais à l'extérieur.
Exemple : je sauvegarde mes photos sur Flickr, ou je rédige un CV à partir de Google Docs.

Ça c'est pour la théorie. On peut quand même utiliser des logiciels classiques comme Gimp ou OpenOffice.org.
Le petit plus, c'est de pouvoir utiliser des applis web comme des logiciels, en cliquant sur une icône.
J'ai donc installé "Gmail", "Facebook", et "Twitter". Au début je comprenais pas trop ce qu'il allait faire concrètement, car à la base ce sont des sites web (et un site web ça ne s'installe pas que je sache).

En fait Jolicloud utilise "Prism", un logiciel qui permet d'utiliser un site web comme un programme à part. Pas con ! (J'avais testé Prism avec Gmail  il y a un peu plus d'un an déjà).

Voilà pour le côté "cloud" de l'OS.

Ensuite j'ai installé Adobe Air et Destroytwitter comme je l'aurai fait sous Ubuntu, c'est exactement pareil.

Barre d'outils (click on it)

Barre d'outils (click on it)

En conclusion, rien de transcendant (sûrement parce que je n'utilise pas assez d'applications "cloud"), mais cela reste un système d'exploitation agréable à utiliser et qui convient parfaitement à un Netbook.

Content de cet article?

Inscrivez vous à notre fil rss!

Commentaires (0) Trackbacks (1)

Leave a comment