the small print informatique & parpaings

22fév/110

Dans la série «les décalés de la réalité », aujourd’hui l’ACERP.

Au tour de Skype de faire les frais de la juridiction française.

"Le gendarme des Télécoms, l’Arcep, a demandé à l’entreprise [Skype] de se conformer sur trois points : les interceptions des appels pour des raisons de sécurité (mise sur écoute), l’acheminement des appels d’urgence, et la mise en place de la portabilité du numéro de téléphone (SkypeIn)."

http://sfadj.com/il-faut-interdire-skype-sur-le-territoire-nat

Ils commencent à nous gonfler tous avec leurs excuses "de se mettre en conformité avec la loi" ou de vouloir inventer des taxes bidons (Google, taxe sur les supports, etc...)

Bienvenue au pays de "Pognon & Jalousie".

Content de cet article?

Inscrivez vous à notre fil rss!

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant